essai gratuit
Se connecter
Manageris logoManageris logo

Le présent n'est pas un passé en puissance. Il est le moment du choix et de l'action.Simone de Beauvoir

vous êtes ici : accueil > nos publications > synthèses

Le feedback, un exercice inconfortable mais précieux

Le feedback, un exercice inconfortable mais précieux

Le feedback est un exercice souvent malaisé, pour celui qui le donne comme pour celui qui le reçoit. Pourtant, il apporte presque toujours des enseignements utiles. Comment bénéficier davantage des feedbacks que l’on reçoit ?

ajouter à mon panier

abonnés, identifiez-vous pour télécharger la synthèse


À tout niveau de l’entreprise, le feedback est indispensable. Sans lui, comment savoir si notre vision est partagée, si nos projets sont mobilisateurs et prennent la bonne voie, si nos comportements sont adaptés à nos objectifs, si notre contribution est reconnue ? Et celui-ci a pris une importance accrue avec la montée en puissance des méthodes agiles, qui supposent de faire très régulièrement le point sur l’avancée des projets, afin de co-construire et d’ajuster le tir des travaux en cours.

Pourtant dans les faits, moins de la moitié des salariés disent recevoir du feedback régulièrement, selon une étude conjointe de SuccessFactors et Oxford Economics. Pourquoi un tel écart entre les besoins et la réalité ? Parce que donner du feedback reste un exercice délicat, qui induit souvent de la gêne, voire de la tension, entre les deux parties. Rien d’étonnant donc à ce que nombre de managers préfèrent éviter de donner du feedback, et à ce que la plupart de leurs collaborateurs en reçoivent si peu.

Mais si donner du feedback n’est pas aisé, en recevoir l’est encore moins ! Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, cela requiert un véritable savoir-faire. Il faut tout d’abord se défier de son propre cerveau qui, confronté à ce qu’il perçoit comme une agression, déclenche par réflexe des stratégies de défense. Ces dernières conduisent, si l’on n’y prend garde, à contester la parole de l’autre, à interpréter les commentaires de façon excessivement négative, ou à tenter d’abréger la conversation. De plus, il faut composer avec les failles de son interlocuteur. Il se peut que celui-ci choisisse mal ses mots, fasse preuve de maladresse, voire soit animé de mauvaises intentions. Et si, malgré tout, on parvient à rester réceptif, reste encore à déterminer quels enseignements concrets tirer du feedback !

Apprendre à recevoir du feedback est ainsi un véritable enjeu, qui n’a rien d’évident. Non seulement faut-il engager notre entourage à nous faire part de ses retours, savoir mener une discussion constructive, mais il faut surtout, une fois le feedback reçu, réussir à en extraire toute la valeur.


Dans cette synthèse :
- Savoir solliciter du feedback
- Tirer profit de tous les feedbacks… même maladroits !
- Recevoir une critique

Synthèse n°259b


ajouter à mon panier

abonnés, identifiez-vous pour télécharger la synthèse

PRESTATIONS

 

Vous souhaitez en savoir plus sur nos prestations de transformation de la culture managériale ?