essai gratuit
Se connecter
Manageris logoManageris logo

Une personne qui n'a jamais commis d'erreurs n'a jamais tenté d'innover.Albert Einstein

vous êtes ici : accueil > nos publications > synthèses

La délégation, un art difficile

La délégation, un art difficile

Les organisations ont un besoin majeur de réactivité – ce qui repose sur la responsabilisation des salariés. Mais comment éviter les multiples écueils d'une délégation mal maîtrisée?

ajouter à mon panier

abonnés, identifiez-vous pour télécharger la synthèse


La capacité d'innovation et de réactivité sont au cœur de l'avantage concurrentiel. C'est pourquoi savoir déléguer efficacement est plus que jamais une condition de survie, et un levier de performance essentiel pour les managers. En effet, comme le souligne Gary Hamel dans La fin du management, ce n'est pas l'obéissance, la capacité simple à exécuter des ordres, qui fait la différence aujourd'hui. C'est avant tout l'engagement des collaborateurs à mettre à disposition de l'entreprise leur volonté, leurs savoirs et leur capacité d'initiative. Or ceci n'est possible qu'avec un style de management qui entretient cette responsabilisation et cette autonomie, tout en assurant la cohérence de mise en œuvre des orientations stratégiques.

Déléguer prend alors une ampleur nouvelle. Il s'agit de confier à un collaborateur non pas seulement la mise en œuvre d'une solution préalablement définie, mais aussi sa conception, afin de favoriser sa responsabilisation et de tirer pleinement parti de son expertise et de sa créativité.

Pourtant, peu d'exercices sont plus difficiles que celui de la délégation. Des générations de managers se sont heurtés au fameux "dilemme du singe" décrit dans l'article de la Harvard Business Review Management Time: Who's Got the Monkey?. Les auteurs y identifient chaque tâche nouvelle à un singe. Le dilemme du manager est alors celui-ci : sous forte contrainte de temps ou sous la pression des résultats, s'occuper soi-même d'un singe supplémentaire paraît souvent plus efficace que de prendre le temps d'en confier la garde à un subordonné. Ce faisant, le manager, à force de porter trop de singes sur ses épaules, finit par s'écrouler. Et ses collaborateurs sont incapables de prendre le relais, car ils manquent à la fois de formation et de motivation.

Comment donc trouver le bon équilibre pour réussir à déléguer efficacement ? Les auteurs que nous avons sélectionnés soulignent qu'il s'agit d'un levier à la portée de tous... à condition de travailler sur soi pour apprendre à lâcher prise sur certains aspects opérationnels, de connaître les principes clés d'une délégation efficace, et de savoir quand mettre en pratique ce style de management.

Dans cette synthèse :
- Déjouer les frustrations de la délégation
- Les principes d’une délégation efficace
- Adapter son style de management au degré d’autonomie de son collaborateur

Synthèse n°181b


ajouter à mon panier

abonnés, identifiez-vous pour télécharger la synthèse

PRESTATIONS

 

Vous souhaitez en savoir plus sur nos prestations de transformation de la culture managériale ?