essai gratuit
Se connecter
Manageris logoManageris logo

Le plus difficile, c'est de décider d'agir. Le reste ne tient qu'à la persévérance.Amelia Earhart

vous êtes ici : accueil > nos publications > synthèses

Religion et entreprise

Religion et entreprise

Face aux manifestations du fait religieux sur le lieu de travail, les entreprises et les managers sont souvent démunis. Comment préserver le bon fonctionnement de l’entreprise tout en respectant les droits de chacun ?

ajouter à mon panier

abonnés, identifiez-vous pour télécharger la synthèse


Que faire quand la religion devient un sujet de tension, voire de perturbations, sur le lieu de travail ? Managers et dirigeants sont de plus en plus nombreux à se poser la question, du fait de la montée des incidents. En France, par exemple, selon l'Institut Randstad et l'Observatoire du fait religieux en entreprise, 48 % des managers ont été sollicités en 2016 pour traiter des situations à caractère religieux, contre 38 % en 2015. Parmi ces sollicitations, les cas réellement conflictuels restaient minoritaires, passant de 3 % en 2014 à 9 % en 2016. Les sources de litige les plus fréquentes étaient le port visible de signes religieux (21 % des cas), les demandes d'absence pour raisons religieuses (18 % des cas), les demandes d'aménagement du temps de travail (14 %), les demandes de temps de prière (14 %), et le refus de travailler avec des personnes de l'autre sexe (9 %). Même constat aux États-Unis, où le nombre de plaintes pour discrimination religieuse déposées entre 1997 et 2016 devant l'Equal Employment Opportunity Commission a plus que doublé.

Face à la montée des manifestations religieuses sur le lieu de travail, les entreprises et les managers sont souvent démunis. Doit-on considérer l’entreprise comme un lieu totalement sécularisé et refuser toute demande ou tout comportement à caractère religieux ? Mais de quel droit agirait-on ainsi, et comment faire face aux accusations de discrimination des salariés mécontents ? Faut-il privilégier la recherche d’accommodements ? Mais comment éviter alors que les aménagements proposés aux uns ne soient ressentis par les autres comme une discrimination à leur encontre et que cela ne crée une complexité nuisible pour le fonctionnement de l’entreprise ? Face à ce dilemme, quatre conseils émergent :

- Rappelez les fondamentaux du droit en vigueur à tous ceux qui peuvent être impliqués dans de telles situations. 

- Prenez les devants en clarifiant les règles applicables à tous dans vos textes de référence : contrats de travail, règlements intérieurs, etc. 

- Privilégiez une approche pragmatique dans la résolution des conflits : dialogue et rappel des règles communes permettent souvent de trouver une solution.

- Cultivez le « vivre-ensemble » au travers de la culture d’entreprise.

Synthèse n°272a


ajouter à mon panier

abonnés, identifiez-vous pour télécharger la synthèse

PRESTATIONS

 

Vous souhaitez en savoir plus sur nos prestations de transformation de la culture managériale ?