essai gratuit
Se connecter
Manageris logoManageris logo

Le génie, c'est 1% d'inspiration et 99% de transpiration.Thomas Edison

vous êtes ici : accueil > nos publications > synthèses

Gagner en sérénité au travail

Gagner en sérénité au travail

Les occasions de contrariétés ne manquent pas dans la vie professionnelle. À la longue, elles nuisent à la satisfaction retirée du travail et à la performance. Comment gérer ces contrariétés sans en être excessivement affecté ?

ajouter à mon panier

abonnés, identifiez-vous pour télécharger la synthèse


Les rythmes de travail sont souvent intenses, et les besoins de s’adapter fréquents. Les projets et les changements se succèdent, sans toujours laisser le temps à chacun de reprendre son souffle. À cela s’ajoute le sentiment d’insécurité lié aux turbulences de l’environnement professionnel. Il en résulte trop fréquemment un excès de stress, sur lequel les alertes se multiplient. Au Canada, les compagnies d’assurances constatent depuis le début des années 90 une augmentation notable des problèmes de santé psychologique au travail. En Europe, un cas sur deux d’absentéisme est causé par le stress chronique, d’après un rapport de l’Agence européenne pour la santé et la sécurité au travail paru en 2009. Et ces données ne tiennent pas compte du phénomène croissant du présentéisme : être présent au travail, mais totalement désengagé. Même lorsqu’ils ne conduisent pas à ces extrêmes, les contrariétés et la pression du quotidien peuvent entamer notablement l’énergie insufflée dans son travail et la satisfaction que l’on en retire. Phases de découragement, baisse de motivation, perte de confiance en soi : autant de répercussions néfastes tant pour l’individu que pour la performance collective.

Lorsqu’on est confronté à une surcharge de travail, on a souvent l’impression d’avoir peu de prise sur la situation. De fait, le choix des objectifs à atteindre ou des projets sur lesquels il faut avancer nous est largement imposé – que ce soit par la hiérarchie, par les pairs ou par l’environnement concurrentiel. La masse de travail semble ainsi déterminée par notre rôle et notre position dans l’organisation. Cela est à la fois vrai et faux. Certes, la pression et les contraintes que nous impose notre environnement sont indéniables. Mais au-delà des facteurs objectifs de charge de travail, chacun peut développer des réflexes qui permettent de mieux la gérer et mieux la vivre. Se ménager des moments de décélération entre des périodes de pointe, apprendre à moins dissiper son énergie en se focalisant sur une tâche à la fois, se concentrer sur les véritables urgences... Autant de conseils pratiques qui permettent de gagner en sérénité – et donc en efficacité – au travail.


Dans cette synthèse :
- Mieux vivre les situations stressantes
- S’organiser pour nourrir son dynamisme
- Cultiver délibérément son sentiment de bien-être au quotidien

Synthèse n°244a


ajouter à mon panier

abonnés, identifiez-vous pour télécharger la synthèse

PRESTATIONS

 

Vous souhaitez en savoir plus sur nos prestations de transformation de la culture managériale ?