essai gratuit
Se connecter
Manageris logoManageris logo

FR | EN

Il faut oser ou se résigner à tout.Tite-Live

vous êtes ici : accueil > nos publications > synthèses

Alléger sa charge mentale au travail

Alléger sa charge mentale au travail

On observe une forte aggravation du stress au travail depuis la pandémie et l’essor du télétravail. Devant l'inflation constante du nombre de sujets d’attention, comment gérer sa charge mentale pour éviter le burn-out ?

ajouter à mon panier


Le concept de charge mentale s’est popularisé récemment, pour parler du poids que la pandémie a fait peser, plus particulièrement sur les femmes. La bande dessinée Fallait demander d’Emma Clit a beaucoup circulé sur les réseaux sociaux. Elle illustre le quotidien d’une mère de famille qui non seulement prend en charge une part importante des tâches domestiques, mais porte aussi la responsabilité de celles effectuées par son conjoint. Celui-ci veut bien jouer le rôle d’exécutant : passer l’aspirateur si elle le lui demande, faire les courses si elle lui a préparé une liste, lancer une machine (mais il ne pense pas à étendre le linge : elle ne le lui a pas demandé !). Les confinements ont mis en exergue ce phénomène : tout en télétravaillant, ce sont majoritairement les femmes qui ont assumé la logistique des repas et la gestion des devoirs à la maison. L’IFOP a ainsi mesuré que 44 % des mères de famille disaient « ne pas s’en sortir dans leur travail », contre 31 % des pères.

Pour autant, la charge mentale n’est pas réservée aux femmes ! Pensez à l’aide-soignant qui gère tout un étage, responsable de tâches variées et trop nombreuses pour le temps disponible, tout en étant sans cesse interrompu. Ou au contrôleur aérien qui doit guider en temps réel l’approche de multiples avions aux caractéristiques de vol différentes vers un aéroport fréquenté, sans aucun droit à l’erreur. Ou encore au manager qui enchaîne les réunions sur des sujets divers et doit prendre des dizaines de décisions plus ou moins importantes, tout en recevant des centaines de mails et de notifications de messagerie instantanée… Parfois, les personnes saturent. Leur performance baisse. Erreurs et oublis se multiplient. Elles deviennent irritables. Le burn-out guette.

La surcharge cognitive est un facteur important de risques psychosociaux au travail, que les progrès technologiques ne font que renforcer en nous permettant d’en faire toujours plus. Pour maîtriser ces risques, il est essentiel de bien comprendre comment notre cerveau traite l’excès de sollicitations. On peut alors à la fois réduire les causes de surcharge et mieux gérer les épisodes de débordement.


Dans cette synthèse :
– La charge mentale en quelques chiffres
– Comprendre les causes de la surcharge mentale pour mieux la gérer
– Trop c’est trop : quelques astuces pour réduire sa charge mentale
– Cinq pièges à surveiller quand on est surmené

Synthèse n°307b


ajouter à mon panier

PRESTATIONS

 

Vous souhaitez en savoir plus sur nos prestations de transformation de la culture managériale ?