essai gratuit
Se connecter
Manageris logoManageris logo

La plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute. Nelson Mandela

vous êtes ici : accueil > nos publications > synthèses

Intégrer une équipe de direction : quels enjeux ?

Intégrer une équipe de direction : quels enjeux ?

Accéder à un poste de direction ou entrer au comité exécutif sonne comme une consécration. Mais la transition s’avère souvent bien plus difficile que prévu. Comment se préparer à ce changement d’envergure ?

ajouter à mon panier

abonnés, identifiez-vous pour télécharger la synthèse


Lundi 5 janvier, 18 heures. Pierre vient d’apprendre qu’il est nommé directeur de la région Asie. Il se sent fier, un peu euphorique. Cette nomination vient couronner une carrière déjà jalonnée de succès, et lui permet de siéger enfin au comité de direction. Il sait que la tâche qui l’attend n’est pas simple mais, en professionnel aguerri, il se sent prêt pour relever ce défi.

Lundi 5 avril, 18 heures. Pierre raccroche avec son homonyme européen, après une discussion houleuse au sujet de transferts de ressources pourtant vitales pour le lancement de la nouvelle offre digitale. Il s’apprête à sauter dans son avion pour le comité de direction mensuel où il espère bien obtenir l’appui du directeur général. Adossé à son siège, il se surprend à songer : « Je ne pensais pas que ce serait aussi dur. » Il se sent, plus encore qu’avant, constamment obligé de négocier et de composer avec de multiples parties. Chaque heure apporte son lot d’arbitrages, à prendre souvent sur la base d’informations parcellaires et avec les regards braqués sur lui. Professionnel reconnu et respecté, il doit aujourd’hui à nouveau faire ses preuves. C’est assez déstabilisant et, à vrai dire, un peu frustrant.

Pierre est loin d’être un cas isolé. La majorité des leaders qui accèdent pour la première fois à un poste de direction générale expérimentent ce sentiment de confusion et de frustration pendant les premiers mois. Selon une étude McKinsey, près de 40 % des dirigeants reconnaissent qu’il leur a fallu entre 3 et 6 mois pour être à l’aise dans leur nouveau rôle. Et certains ne s’y font jamais totalement : la moitié des nouveaux cadres dirigeants échoueraient dans les 18 premiers mois, selon plusieurs études. La réalité du métier de dirigeant vient souvent comme un choc. Là où beaucoup pensaient être promus pour leurs compétences et s’attendaient à devoir juste faire un effort supplémentaire, ils découvrent progressivement à quel point ce que l’on attend d’eux est différent – en termes de posture, de nature de contribution, de modes d’influence pour conduire l’organisation au succès, etc. Comment réussir cette difficile transition ?


Dans cette synthèse :
- Les mythes sur le métier de dirigeant
- Réussir sa transition vers un poste de direction
- Devenir dirigeant : un positionnement radicalement différent

Synthèse n°266a


ajouter à mon panier

abonnés, identifiez-vous pour télécharger la synthèse

PRESTATIONS

 

Vous souhaitez en savoir plus sur nos prestations de transformation de la culture managériale ?