essai gratuit
Se connecter
Manageris logoManageris logo

Le vrai politique, c'est celui qui sait garder son idéal tout en perdant ses illusions.John F. Kennedy

vous êtes ici : accueil > nos publications > synthèses

Croître en restant agile

Croître en restant agile

Le processus de croissance amène l’entreprise à professionnaliser ses systèmes et développer ses expertises, mais il conduit souvent aussi à plus de rigidité et de dispersion. Comment contrer ces dérives pour conserver sa capacité d’anticipation et d’adaptation ?

ajouter à mon panier

abonnés, identifiez-vous pour télécharger la synthèse


Et si la difficulté de maintenir une croissance durable tenait avant tout à des facteurs internes aux entreprises ? Cette hypothèse peut paraître surprenante. Les entreprises sont en effet régulièrement confrontées à des aléas de marché : fluctuations de la demande, apparition de nouveaux concurrents, changements de législation, évolutions de la technologie, etc. Autant de causes objectives qui expliquent les difficultés de croissance observées. Pourtant, pour une majorité de dirigeants, ces causes externes sont davantage le catalyseur des crises que leurs racines. Ainsi, pour 85 % des dirigeants interrogés par les auteurs de The Founder’s Mentality, les principales barrières à une croissance rentable continue se situent en interne. Les auteurs de Stall Points ont, quant à eux, étudié cinquante cas de stagnation. Les causes mises en évidence sont là aussi majoritairement internes : incapacité d’engager une évolution stratégique pourtant nécessaire, ralentissement de la capacité d’innovation, diversification excessive, etc.

Il serait facile d’incriminer les dirigeants et la qualité de leur management. En réalité, un phénomène beaucoup plus insidieux est en cause : les crises de croissance sont souvent la conséquence directe de la croissance elle-même ! En effet, celle-ci se traduit nécessairement par une complexité accrue. Le portefeuille de produits s’étend. Les marchés couverts par l’entreprise se diversifient. Pour réussir à opérer à plus grande échelle, l’entreprise doit recruter, se structurer. Mais chacune de ces actions a aussi son revers. Souvent, le but commun se dilue. Siège et terrain s’éloignent l’un de l’autre. L’empilement des processus entraîne inertie et bureaucratie. Ces dérives lentes finissent par empêcher l’entreprise de réagir efficacement aux perturbations extérieures.

Pour lutter contre ces dérives, trois réflexes doivent être cultivés :

- Ravivez régulièrement le projet commun pour entretenir la mobilisation collective.

- Dotez-vous de routines de simplification pour assainir périodiquement le fonctionnement de l’organisation.

- Instaurez une discipline qui évite la dispersion stratégique.

Synthèse n°254a


ajouter à mon panier

abonnés, identifiez-vous pour télécharger la synthèse

PRESTATIONS

 

Vous souhaitez en savoir plus sur nos prestations de transformation de la culture managériale ?