essai gratuit
Se connecter
Manageris logoManageris logo

Vis comme si tu devais mourir demain, apprends comme si tu devais vivre toujours.Gandhi

vous êtes ici : accueil > nos publications > synthèses

Accompagner une réorganisation douloureuse

Accompagner une réorganisation douloureuse

Le contexte difficile conduit souvent à prendre des mesures douloureuses, qui peuvent dégrader la motivation des collaborateurs, voire le climat social. Quelle posture les managers peuvent-ils adopter pour faciliter ces transformations ?

ajouter à mon panier


Dans un rapport de juin 2020, la Banque mondiale alerte le monde économique sur le risque majeur de récession consécutif à la pandémie de Covid-19 : celle-ci pourrait être la plus sévère depuis 150 ans. Dans ce contexte, de nombreuses entreprises vont devoir engager des transformations difficiles pour assurer leur survie : restructurations, licenciements, fusions… Autant de mesures qui sont bien souvent inévitables pour améliorer les perspectives de long terme, mais qui n’en demeurent pas moins douloureuses pour les collaborateurs.

Faute d’un accompagnement adéquat des équipes, ces transformations peuvent marquer durablement les esprits, avec des retombées désastreuses. Ainsi, après un plan de réduction d’effectifs, on observe souvent un fort déclin de l’engagement et de la performance des salariés restants, s’ils estiment que ceux qui ont été licenciés n’ont pas obtenu un traitement équitable – ou s’ils pensent que ceux qui restent sont moins bien traités que ceux qui partent ! Un autre risque majeur est le départ des collaborateurs les plus précieux. Les restructurations radicales aboutissent souvent à une forte hausse des départs volontaires, qui se concentrent chez les salariés les plus talentueux et les profils les plus demandés.

Mais l’inverse est également possible : une transformation douloureuse mais inévitable peut constituer une occasion de resserrer les liens avec les salariés, en affichant une volonté sans faille de traiter chacun avec équité et respect. Cela peut passer par des mesures d’ordre général, telles que des compensations financières ou l’aide au retour à l’emploi. Mais cela tient aussi à la qualité des interactions des collaborateurs avec leur hiérarchie – en particulier avec leur manager immédiat. Par leur façon de porter les messages de l’organisation et de répondre aux préoccupations de chacun, les managers jouent un rôle fondamental dans la bonne gestion d’une période de crise. En tenant compte des ressentis, en affichant une attention sincère pour leurs collaborateurs et en restant sereins face aux réactions les plus hostiles, ils peuvent considérablement alléger l’angoisse et la possible hostilité des équipes.

À quoi veiller dans l’accompagnement des équipes en période de forte tension ?


Dans cette synthèse :
– Réagir aux réactions hostiles dans une période de tension
Épauler ses équipes dans une réorganisation douloureuse
Relancer une dynamique positive après un plan de départs

Synthèse n°295b


ajouter à mon panier

PRESTATIONS

 

Vous souhaitez en savoir plus sur nos prestations de transformation de la culture managériale ?