essai gratuit
Se connecter
Manageris logoManageris logo

Celui qui déplace une montagne commence par déplacer de petites pierres.Confucius

vous êtes ici : accueil > nos publications > synthèses

Retrouver l’habitude de poser des questions

Retrouver l’habitude de poser des questions

On présente rarement le leader comme une personne qui se pose des questions. Pourtant, un manager doit savoir aussi bien questionner qu’affirmer ; mais il semble que cette faculté se soit quelque peu perdue. Comment la retrouver ?

ajouter à mon panier


Prendre un temps de pause et se demander si l’on a raison. Couper le flux d’argumentations échangé en réunion et demander : « En quoi ce problème est-il réellement important ? » De tels comportements sont peu naturels dans des contextes d’entreprise qui donnent priorité à l’action et l’efficacité. Ils peuvent même passer pour incongrus ou déplacés. Car l’objectif est d’avancer, de trouver des solutions, des réponses. Cela peut passer par des questions, bien sûr. Mais le moins possible, et de préférence celles qui permettent de collecter les données manquantes. Aller au-delà est souvent perçu comme une perte de temps, un luxe réservé à ceux qui sont dispensés de la pression des résultats.

En réalité, les questions peuvent être un excellent levier d’efficacité, à plusieurs titres. Lorsqu’il s’agit d’innover ou de résoudre un problème délicat, le réflexe est de générer des idées. Mais générer des questions est tout aussi précieux. Une question inattendue incite à voir le problème sous un nouvel angle. Elle conduit à être attentif à des faits ou des idées auxquels on n’aurait pas prêté attention autrement – et donc à nourrir la créativité. Les questions sont aussi un moyen de mobiliser. L’auteur de l’ouvrage Questions Are the Answer a invité 1 500 leaders à passer quatre minutes à brainstormer pour trouver un maximum de questions sur un problème qui les préoccupait, sans chercher à y répondre. Il leur a demandé de décrire leur état émotionnel avant et après l’expérience. Avant l’expérience, les mots les plus représentés étaient « frustré », « anxieux », « nerveux », « inquiet ». Après le brainstorming, les adjectifs les plus recensés étaient devenus « enthousiaste », « motivé », « optimiste », « inspiré ». Les questions permettent aussi de créer du lien avec ses interlocuteurs. D’après une étude de la Harvard Business Review, le plus grand regret des personnes qui viennent d’avoir une conversation – que ce soit un entretien, un rendez-vous professionnel, amical ou romantique – est qu’on ne leur ait pas posé plus de questions.

Comment donc retrouver l’habitude de poser ou de se poser des questions ? Comment surmonter les nombreux obstacles au questionnement – sentiment de perte de temps, crainte de passer pour ignorant ou indécis ?


Dans cette synthèse :
– Réussir un brainstorming de questions pour nourrir la créativité
– Redonner leur place aux questions
– Rechercher la contradiction

Synthèse n°286b


ajouter à mon panier

PRESTATIONS

 

Vous souhaitez en savoir plus sur nos prestations de transformation de la culture managériale ?