essai gratuit
Se connecter
Manageris logoManageris logo

Inventer, c'est penser à côté.Albert Einstein

vous êtes ici : accueil > nos publications > synthèses

Les pièges des dynamiques de groupe

Les pièges des dynamiques de groupe

En théorie, une équipe est plus performante que des individus isolés. Cependant, ces dynamiques collectives sont sujettes à des effets pernicieux. Comment s’appuyer sur la psychologie des groupes pour contrer ces dérives ?

ajouter à mon panier

abonnés, identifiez-vous pour télécharger la synthèse


En théorie, une équipe est plus créative, plus performante et prend de meilleures décisions qu’un individu isolé. Travailler en groupe offre en effet la possibilité de confronter ses idées, et donc de les enrichir. Le groupe donne accès à davantage d’informations et d’expériences. Il permet de mieux appréhender et résoudre un problème, en recoupant les points de vue. Et, bien sûr, il permet de se répartir les tâches et, de ce fait, de produire un effort plus important. En théorie, donc, l’intelligence et la capacité d’action collectives devraient toujours surpasser celles des individus.

Mais en pratique, nous avons tous été témoins de groupes dont les performances étaient décevantes, alors même qu’ils étaient composés d’individus compétents et motivés ! Tel ce comité de direction qui, malgré des centaines d’heures de débat stratégique, s’est enfermé dans sa vision du marché et a fini par conduire l’entreprise au désastre, en ignorant des mutations pourtant évidentes aux yeux de tous. Ou ces quatre hauts potentiels, chargés d’élaborer un projet décisif pour l’entreprise et qui, à la surprise générale, ont présenté devant le Comex un plan navrant. Si la valeur des individus n’est pas en cause, comment se fait-il que ces équipes aient pu autant se fourvoyer ? 

La réponse nous vient de la recherche en sciences comportementales et sociales, qui étudie depuis longtemps les phénomènes de groupe. Ces travaux ont montré que les groupes ne sont pas simplement la somme des aptitudes individuelles qu’ils rassemblent. Ils possèdent une dynamique propre, pour le meilleur comme pour le pire. Certains obtiennent des résultats exceptionnels. D’autres se révèlent rapidement dysfonctionnels, et ce, le plus souvent, à l’insu de leurs propres membres. Paresse sociale, conformisme de groupe, phénomène de polarisation des idées, suivisme… : autant de mécanismes récurrents que les expériences de psychologie sociale ont permis de décrypter. Ces recherches nous éclairent sur les conditions à mettre en œuvre pour assurer des dynamiques de groupe vertueuses. Comment aider son équipe à donner le meilleur d’elle-même ?


Dans cette synthèse :
- Concilier cohésion d’équipe et capacité de remise en cause
- Dynamique d’équipe : quatre risques de dérive à surveiller
- Les différences linguistiques, une cause de dysfonctionnement souvent négligée

Synthèse n°276a


ajouter à mon panier

abonnés, identifiez-vous pour télécharger la synthèse

PRESTATIONS

 

Vous souhaitez en savoir plus sur nos prestations de transformation de la culture managériale ?