essai gratuit
Manageris Blog
04 January 2012

Quand la collaboration l'emporte sur l'individualisme

A LIRE: The Penguin and the Leviathan, Yochai Benkler, éd. Crown Business, 2011.

La majorité des théories en vigueur sur l’organisation du travail sont fondées sur un postulat d’individualisme. Dans un environnement sous pression, l’individu réagit avant tout par calcul, conscient ou inconscient, en fonction de ses intérêts propres. Mais que se passe-t-il dans l’entreprise quand on prend le postulat inverse – à savoir que l’homme est un animal sociable plus enclin à la coopération qu’à la concurrence ? Selon l’auteur, plusieurs des plus belles aventures de l’histoire économique sont issues de cette vision positive des dynamiques de groupe. Et de citer Wikipedia, Linux, Southwest Airlines.

Yochai Benkler revient ainsi sur des décennies de débats théoriques sur la nature humaine. Il met en valeur la façon dont ceux-ci ont contribué à forger notre conception du fonctionnement des organisations. Il éclaire ainsi les raisons pour lesquelles il nous parait souvent si naïf et contre-intuitif de parier sur les réflexes coopératifs et altruistes des salariés dans l’entreprise. C’est pourtant une approche réaliste et payante, nous prouve-t-il dans le reste de l’ouvrage. Pour nous convaincre, il s’appuie sur de nombreux travaux scientifiques issus de champs de recherche variés – psychologie, sociologie, management – ainsi que sur des retours d’expérience. Il reprend ensuite, point par point, les conditions d’émergence de la coopération entre individus. Il souligne par exemple l’importance de veiller à l’équité de traitement de chacun, ou le rôle que jouent la morale et les normes en vigueur dans le groupe. Il explique aussi pourquoi la communication face à face est un mécanisme si efficace. On apprend ainsi qu’on peut augmenter de 45 % le niveau de coopération entre des individus qui doivent résoudre un problème simplement en les mettant en présence physique. De quoi faire réfléchir à l’heure du tout dématérialisé...

Yochai Benkler est professeur à Harvard University.

Pour en savoir plus:

- Favoriser la coopération transverse (Synthèse Manageris n°202a) 

¬ publié par Chrystel Martin dans Management d’équipes

¬ partager

¬ mots clés { Décloisonnement }


¬ Commentaires (1)

jerome

Ce commentaire est tout à fait en phase avec l'avis du paléoanthropologue Pascal Picq qui souligne que dans l'histoire des hommes, les entreprises les plus innovantes sont celles qui incitent leurs acteurs - à tous niveaux - à échanger et à s'écouter mutuellement. Je vous inviote à lire son article paru dans Les Echos du 17 octobre 2012.

¬ publié le 17/10/12 à 12h04

donnez votre avis

Nom ou pseudo*

Email* (ne sera pas publié)

Votre commentaire*

 

recopier le code ici

Bienvenue sur le blog de Manageris

Nous aurons le plaisir de partager avec vous les pépites découvertes à l'occasion de notre veille des parutions internationales sur le management des hommes et des organisations.

En savoir plus sur Manageris

Découvrir gratuitement 2 synthèses


A PROPOS DE L'AUTEUR

Chrystel Martin est directrice générale et rédactrice en chef de Manageris.

Editeur de contenus synthétiques de référence sur le management, Manageris contribue à l'amélioration continue des pratiques de leadership par une approche originale du " On-the-job Learning " ®.

en savoir plus

ARCHIVES

 

<< May 2019 >>

SMTWTFS
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031

¬ Recevez la newsletter Manageris

¬ Rejoignez Manageris sur Linkedin