essai gratuit
Se connecter
Manageris logoManageris logo

FR | EN

La logique vous conduira d'un point A à un point B. L'imagination et l'audace vous conduiront où vous le désirez.Albert Einstein

vous êtes ici : accueil > nos publications > synthèses

Renforcer l’engagement sociétal de son entreprise

Renforcer l’engagement sociétal de son entreprise

Les entreprises ont un impact fort lorsqu’elles mettent leur puissance de feu au service des enjeux sociétaux. Mais cela demande une nouvelle forme de pensée et de nouvelles compétences. Comment mettre en pratique son engagement RSE ?

ajouter à mon panier


Il y a 50 ans, l’économiste libéral Milton Friedman écrivait : « La responsabilité sociale de l’entreprise est d’augmenter ses profits. » Cette affirmation paraît bien réductrice aujourd’hui, alors qu’un nombre croissant de dirigeants soutiennent que les entreprises ont intérêt à s’engager au service du bien commun. Parmi eux, Richard Branson, le patron de Virgin Group, défend une vision gagnant-gagnant des relations entre l’entreprise et la société. Son livre Le business sera humaniste ou ne sera pas entend montrer que la recherche de profits économiques et l’engagement sociétal vont de pair.

De nombreux exemples lui donnent raison. Ainsi, en pleine pandémie de Covid-19, des entreprises ont mis à disposition leurs capacités productives et humaines pour fournir du gel hydroalcoolique, des masques, des respirateurs, etc. D’autres se sont associées avec des institutions et des ONG pour répondre aux urgences du moment, à l’instar de Microsoft, qui a collaboré avec l’UNICEF pour proposer une plateforme d’enseignement à distance aux enfants confinés. Au-delà de leur impact positif pour la société, de tels partenariats ont permis de renforcer l’engagement des salariés et l’image de l’entreprise.

S’agit-il d’un élan de solidarité temporaire ou de l’accélération d’une tendance de fond ? De nombreux indices plaident pour la seconde hypothèse. Salariés, consommateurs, mais aussi investisseurs, affichent aujourd’hui des attentes croissantes à l’égard des entreprises en matière de responsabilité sociale et environnementale. Ils scrutent aussi l’ensemble de la chaîne de valeur : qui l’entreprise compte-t-elle parmi ses clients ? Est-elle assez vigilante avec ses sous-traitants ? Veille-t-elle à limiter les impacts négatifs de ses activités sur les communautés locales et sur la planète ?

Pourtant, si beaucoup d’entreprises sont aujourd’hui prêtes à s’engager, le passage à l’action reste semé d’embûches. En effet, traiter de questions environnementales ou sociales requiert souvent d’intervenir à plusieurs niveaux, en coordination avec de multiples parties prenantes : États, ONG, collectivités locales, partenaires, etc. Non seulement, les objectifs peuvent diverger, mais aussi parfois les visions, les méthodes de travail, les horizons de temps, etc. Pour les entreprises, faire évoluer la culture et les compétences s’avère alors indispensable.

Synthèse n°294a


ajouter à mon panier