essai gratuit
Se connecter
Manageris logoManageris logo

Quand souffle le vent du changement, certains construisent des murs, d'autres des moulins.Proverbe chinois

vous êtes ici : accueil > nos publications > synthèses

Décloisonner son équipe de direction

Décloisonner son équipe de direction

La capacité d'un comité de direction à travailler en équipe a souvent un impact majeur sur la performance de l'entreprise. Quels leviers employer pour décloisonner l'équipe de direction ?

ajouter à mon panier

abonnés, identifiez-vous pour télécharger la synthèse


La majorité des équipes de direction n'ont d'équipe que le nom. C'est ce qui ressort d'une étude conduite par Hay Group et Harvard University auprès de 120 comités de direction : moins du quart se sont révélés travailler réellement en équipe. Le cas le plus général est constitué de dirigeants focalisés chacun sur leur propre domaine de responsabilité, la coordination d'ensemble étant assurée par le PDG. Les réunions de comité de direction sont souvent vécues comme des obligations fastidieuses. Et entre deux réunions, les contacts entre dirigeants sont anecdotiques, ou essentiellement motivés par des jeux de pouvoir.

La capacité d'un comité de direction à travailler en équipe est pourtant un levier majeur de performance : elle conditionne la qualité des décisions, l'allocation optimale des ressources et la coordination efficace des initiatives transverses. La gestion des talents clés, la construction d'une image de marque ou le ciblage d'acquisitions sont quelques exemples de domaines pour lesquels un travail conjoint de l'ensemble des dirigeants permet des sauts de performance.

L'absence de logique d'équipe au plus haut niveau de l'entreprise s'explique largement par le mythe du PDG "héroïque". Qu'une entreprise sombre ou brille, le réflexe est d'en attribuer la cause à son premier dirigeant. En interne aussi, le PDG est perçu comme le seul responsable de la performance d'ensemble, charge à lui de coordonner les actions des différents dirigeants.

Tous les observateurs au contact des équipes dirigeantes s'accordent à dénoncer les dangers de ce mode de fonctionnement cloisonné. Tout d'abord, le PDG doit rendre crédible sa volonté de travailler en équipe, et donc d'être influencé - ce qui requiert des dirigeants qu'ils prennent le risque de s'opposer à leur leader. Il faut aussi créer les conditions pour que chaque dirigeant soit prêt à s'impliquer dans un travail d'équipe, alors même qu'il est déjà largement sollicité par ses propres responsabilités. Enfin, il faut parvenir à instaurer un climat de travail permettant de tirer parti de la diversité des points de vue rassemblés dans l'équipe.

Dans cette synthèse :
- Montrer par son attitude que l’on souhaite sincèrement être influencé
- Conduire son comité de direction à travailler en équipe
- Faciliter la collaboration entre individus aux profils différents

Synthèse n°188b


ajouter à mon panier

abonnés, identifiez-vous pour télécharger la synthèse

PRESTATIONS

 

Vous souhaitez en savoir plus sur nos prestations de transformation de la culture managériale ?