essai gratuit
Se connecter
Manageris logoManageris logo

Les chefs doivent tout rapporter à ce principe : ceux qu'ils gouvernent doivent être aussi heureux que possible.Ciceron

vous êtes ici : accueil > nos publications > Ouvrages

The Leading Brain

The Leading Brain

Tirer parti des enseignements des neurosciences pour être plus performant.

Auteur(s) : Friederike Fabritius, Hans W. Hagemann

Éditeur : TarcherPerigee

Date de parution : 2017

Commander ce livre [ amazon.fr ]


Cet ouvrage offre une bonne synthèse des différents domaines dans lesquels les neurosciences peuvent nous aider à être plus performants dans notre quotidien professionnel.

Il montre, par exemple, comment nous pouvons agir pour mieux réguler nos pics émotionnels, ou encore comment nous pouvons développer nos capacités d’attention et de concentration. Nous pouvons ainsi apprendre comment ancrer de nouvelles habitudes pour remplacer des habitudes qui ne sont plus pertinentes.

Le chapitre sur l’utilisation de l’inconscient est particulièrement pertinent pour les leaders qui doivent prendre des décisions rapidement et dans des situations complexes. Il montre comment utiliser son intuition et en augmenter la fiabilité. Nous n’osons pas toujours faire confiance à celle-ci et nous n’avouerions jamais l’utiliser pour prendre des décisions à fort impact. Pourtant, elle est probablement plus fiable qu’un raisonnement logique souvent entaché de biais cognitifs ! Nous sous-estimons souvent la masse d’expériences passées qui nous permettent de prendre des raccourcis dans nos décisions. Se forcer à penser de façon moins abstraite et focaliser son attention sur son ressenti corporel, à condition de disposer d’une solide expertise dans le domaine concerné, aide à prendre des décisions intuitives fiables.  En revanche, dans des domaines que nous connaissons mal, utiliser son intuition serait l’équivalent d’un pari risqué…

Les chapitres suivants abordent l’ancrage des apprentissages, l’importance de la confiance et les atouts de la diversité des profils. Sur ce dernier point, il s’appuie notamment sur une typologie des personnalités en fonction des grands systèmes biochimiques : nous sommes tous plus sensibles à un ou deux des facteurs biochimiques que sont la dopamine, l’ocytocine, la sérotonine et la testostérone. Cela influe sur notre comportement, nos préférences et notre mode de fonctionnement. De plus en plus d’entreprises s’appuient sur cette typologie pour aider leurs collaborateurs à mieux fonctionner individuellement et en collectif.

Cet ouvrage est très concret, didactique sans être ennuyeux et très pertinent pour l’univers professionnel. Sans être technique, il nécessite déjà quelques connaissances sur le fonctionnement du cerveau, car les explications données sont assez synthétiques.


PRESTATIONS

 

Vous souhaitez en savoir plus sur nos prestations de transformation de la culture managériale ?