essai gratuit
Se connecter
Manageris logoManageris logo

Soyez vous-même, tous les autres sont déjà pris.Oscar Wilde

vous êtes ici : accueil > nos publications > Ouvrages

Forget a Mentor, Find a Sponsor

Forget a Mentor, Find a Sponsor

Qu’est-ce qui distingue un sponsor d’un mentor et en quoi peut-il apporter un soutien actif dans un parcours professionnel ?

Auteur(s) : Sylvia Ann Hewlett

Éditeur : Harvard Business Review Press

Date de parution : 2013

Commander ce livre [ amazon.fr ]


Ce livre est né de l’expérience personnelle de l’auteur : elle a souvent pris soin d’aller chercher des mentors ; pourtant, il lui est parfois arrivé de manquer de soutien à des moments clés de sa carrière. Elle a alors réalisé l’importance d’avoir un sponsor en plus d’un mentor.

Elle commence par expliquer en quoi ces deux rôles diffèrent. Le mentor aide son filleul à décrypter le fonctionnement de l’entreprise, à faire les choix professionnels les plus pertinents et à tirer parti de l’expérience d’un senior. Idéalement, le mentor et son filleul ont une certaine affinité : il est important que le mentor constitue un modèle pour le filleul, qui se place en posture d’écoute. Le sponsor, quant à lui, est plutôt un promoteur : il est là pour appuyer son filleul au bon moment, pour suggérer son nom quand se font des choix importants. C’est un soutien actif, qui met en valeur les résultats de son protégé. Cette relation repose moins sur une affinité intellectuelle que sur une alliance stratégique. Le sponsor fait avancer son protégé, et bénéficie en retour de sa réussite. Il apparaît comme celui qui sait repérer les futurs talents de l’entreprise. Le protégé se doit d’être actif, loyal et d’apporter des résultats à la hauteur de la confiance qui lui a été octroyée.

L’auteur se focalise ensuite sur des recommandations plus particulièrement destinées aux femmes : elle les incite à suivre l’exemple de Sheryl Sandberg, désormais numéro 2 de Facebook, qui a su aller chercher un sponsor. Elle avait rejoint l’équipe de chercheurs de Larry Summers à Harvard. Pourtant, elle n’avait aucune attirance ni pour ses idées, ni pour son style de leadership ! Lorsqu’il est devenu secrétaire au Trésor, elle s’est trouvée naturellement intégrée dans son équipe et propulsée à d’importantes fonctions.

Si cet ouvrage s’adresse plus particulièrement aux femmes, ses recommandations n’en restent pas moins valables pour tous.


PRESTATIONS

 

Vous souhaitez en savoir plus sur nos prestations de transformation de la culture managériale ?