essai gratuit
Se connecter
Manageris logoManageris logo

Une personne qui n'a jamais commis d'erreurs n'a jamais tenté d'innover.Albert Einstein

vous êtes ici : accueil > nos publications > synthèses

Les pièges de la décision

Les pièges de la décision

Le processus de décision est semé d'embûches. Comment repérer et éviter les biais psychologiques qui nous poussent à commettre des erreurs?

ajouter à mon panier

abonnés, identifiez-vous pour télécharger la synthèse


Personne n'est à l'abri d'une mauvaise décision, et ce, quelle que soit son expérience ou sa sagacité. Tel est le constat édifiant que dressent les experts du sujet.

De fait, chacun d'entre nous a pu rencontrer à de multiples reprises des exemples de décisions qui ne peuvent qu'être jugées aberrantes a posteriori. L'effondrement spectaculaire des marchés financiers en 2008 a été d'autant plus douloureux que chacun continuait d'investir alors même que tous les analystes prévoyaient un prochain éclatement de la "bulle". Combien de fusions-acquisitions, à l'image de celle de Chrysler et de General Motors, se sont-elles révélées être des échecs patents... conformément aux alertes des experts ! Et que dire de décisions comme le lancement de la navette Columbia en 2003, en dépit de signaux d'alerte très tangibles, ou de la décision de Monsanto de lancer les OGM sur les marchés européens, malgré les alertes sur leur perception par l'opinion publique ? Comment autant de dirigeants réputés extrêmement compétents ont-ils pu commettre des erreurs aussi lourdes ?

S'il est facile d'analyser a posteriori une décision comme mauvaise - et pas seulement parce que ses conséquences ont été désastreuses, mais bien parce que le processus de décision était erroné - il est bien plus délicat de prendre conscience de ces erreurs dans le feu de l'action. En effet, plus les enjeux sont élevés, plus nous sommes soumis à des pressions et influences diverses qui mettent à mal notre capacité de jugement. Plus le nombre de décisions à prendre est important, plus nous sommes contraints de recourir à des raccourcis de raisonnement, souvent bien utiles, mais aussi inducteurs d'erreur. Et plus nous nous efforçons d'être rationnels et logiques, moins nous maîtrisons l'influence de notre intuition et de nos émotions...

Sommes-nous donc condamnés à prendre de mauvaises décisions ? En partie, oui... Mais on peut toutefois limiter les risques, en combinant une connaissance fine des pièges qui guettent le décideur et une vigilance de tous les instants.

Dans cette synthèse :
- Décider : un processus semé d'embûches
- Cinq bons réflexes pour fiabiliser ses décisions
- Reconnaître les biais psychologiques de la collecte d’informations

Synthèse n°196b


ajouter à mon panier

abonnés, identifiez-vous pour télécharger la synthèse

PRESTATIONS

 

Vous souhaitez en savoir plus sur nos prestations de transformation de la culture managériale ?