essai gratuit
Se connecter
Manageris logoManageris logo

La seule chose qui puisse empêcher un rêve d’aboutir, c’est la peur d'échouer !Paolo Coehlo

vous êtes ici : accueil > nos publications > synthèses

La nouvelle ère du marketing analytique

La nouvelle ère du marketing analytique

Les bouleversements technologiques récents ont bouleversé les méthodes de création de valeur dans l’entreprise. Quelles sont les opportunités de croissance ouvertes par le marketing analytique, et comment s’organiser pour réussir cette transition ?

ajouter à mon panier

abonnés, identifiez-vous pour télécharger la synthèse


Les bouleversements technologiques et leur accélération conduisent les entreprises à repenser leurs méthodes de création de valeur. Les Big Data, l’Internet des objets, la baisse des coûts de stockage des données, la croissance de la puissance de calcul et la capacité des ordinateurs à apprendre par eux-mêmes ouvrent de nouvelles possibilités, notamment dans le domaine du marketing

Un flux permanent de données abondantes et précises rend possible d’analyser le parcours en ligne d’un prospect, de repérer ses habitudes d’achat et d’anticiper son comportement. Consolidées et analysées, ces données sont précieuses pour les équipes marketing. Elles peuvent leur donner les moyens de cibler les actions les plus pertinentes au bon moment. Elles leur permettent de mieux apprécier l’efficacité de leurs actions et de les ajuster en temps réel.

Mais le plus souvent, l’organisation, les compétences et les processus en place ne permettent pas de tirer tout le potentiel de ces nouvelles possibilités. Les entreprises risquent ainsi de passer à côté de gisements de valeur conséquents. Une étude réalisée par le cabinet McKinsey montre par exemple que les entreprises qui ont su prendre le virage du marketing analytique ont pu réduire leurs dépenses de marketing de 15 à 20 %. Or réussir cette transition nécessite de réelles transformations :

- Concevoir le marketing autrement. Il ne s’agit pas simplement de renforcer la finesse des analyses quantitatives, mais de repenser les modalités d’interaction avec les clients et prospects.

- Décloisonner et partager les données au sein de l’entreprise. Les données permettant d’optimiser les interactions sont susceptibles de provenir de multiples lieux au sein de l’entreprise – et méritent de nourrir les décisions de nombreux acteurs.

- Mobiliser largement. La robustesse analytique peut renforcer considérablement l’impact stratégique de la direction marketing… si elle se donne les moyens de convaincre l’ensemble des décideurs.

Synthèse n°259a


ajouter à mon panier

abonnés, identifiez-vous pour télécharger la synthèse

PRESTATIONS

 

Vous souhaitez en savoir plus sur nos prestations de transformation de la culture managériale ?