webleads-tracker

Manageris Blog

Bienvenue sur le blog de Manageris

Nous aurons le plaisir de partager avec vous les pépites découvertes à l'occasion de notre veille des parutions internationales sur le management des hommes et des organisations.

En savoir plus sur Manageris

Découvrir gratuitement 2 synthèses


A PROPOS DE L'AUTEUR

Chrystel Martin est directrice générale et rédactrice en chef de Manageris.

Editeur de contenus synthétiques de référence sur le management, Manageris contribue à l'amélioration continue des pratiques de leadership par une approche originale du " On-the-job Learning " ®.

en savoir plus

ARCHIVES

 

<< April 2014 >>

SMTWTFS
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930

¬ Recevez la newsletter Manageris

¬ Rejoignez Manageris sur Linkedin

08 February 2012

« Citoyens du monde » en quête d'identité

A LIRE: Global Cosmopolitans, Linda Brimm, INSEAD Business Press, Palgrave Macmillan, 2010.

Expatriés à répétition, familles multiculturelles, immigrés par choix ou par défaut… Les personnes sans racines nationales fixes sont de plus en plus nombreuses dans un monde aujourd’hui sans frontières. Linda Brimm explore ici les implications de ce phénomène en termes de recherche identitaire, de développement personnel, et de défis insoupçonnés.

Au travers d’histoires personnelles, elle analyse ce qui fait la spécificité de ces « citoyens du  monde ». La résilience, tout d’abord, qui est au cœur de leur fonctionnement acquis. Pour eux, le changement est normal, souligne-t-elle. C’est ainsi qu’ils apprennent par l’expérience à vivre dans un monde de possibilités, où toute nouveauté peut être vue comme une opportunité, où la prise de risque et l’adaptabilité font l’efficacité et la performance. Ces individus ont souvent développé la faculté de porter un nouveau regard sur leur environnement, plus périphérique, plus ouvert, plus tolérant à des schémas de pensée différents.

Mais le prix à payer est lourd. Perception aigue de sa différence lorsqu’on finit par n’être nulle part vraiment chez soi, perte de repères et des relations nouées engendrent souvent solitude et sentiment d’inadéquation.  Aux réflexions existentielles que chacun mène au cours de sa vie s’ajoutent des interrogations supplémentaires : Avec qui, en fin de compte, ai-je des affinités culturelles ? Comment gérer la relation avec ma famille d’origine ? Qu’est-ce qu’une relation « normale » avec les autres, dans chacun des contextes culturels que je connais ?

La réponse réside dans l’acceptation des paradoxes. Partir ne veut pas nécessairement dire quitter ; on peut développer un sentiment d’appartenance tout en préservant sa différence ; etc. Le multiculturalisme appelle ainsi à une réflexion et un développement permanents, pour éviter de se faire rattraper un jour par de difficiles questions identitaires.

¬ publié par Chrystel Martin dans Ressources humaines, Développement personnel

¬ partager

¬ mots clés { International, Stress }


¬ Commentaires (1)

eschwob

C'est au travers d'expériences culturelles parfois déroutantes et déstabilisantes (on parle bien de "choc culturel") qui le conduisent à questionner tout un système de valeurs sociales et politiques ancrées dans son identité, que le citoyen du monde se révèle, puisant dans son être le plus profond. Face à l'inconnu, l'expatrié est face à lui-même. Cela est d'autant plus vrai que famille et amis sont loins. On se resserre sur ce qu'on aime et ce qu'on apprécie du pays d'origine et l'on devient perméable à souhait au pays d'accueil. Une belle quête d'identité.

¬ publié le 08/02/12 à 20h57

donnez votre avis

Nom ou pseudo*

Email* (ne sera pas publié)

Votre commentaire*

 

recopier le code ici